Lagon Libre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - Logiciel Libre

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 14 avril 2010

Quoi de neuf dans la communauté Mozilla francophone depuis 3 semaines ?

Déjà 3 semaines depuis mon dernier billet. Il ne s'est pourtant pas rien passé depuis Solutions LInux.

Côté technique

Lundi 29 mars, des développeurs XUL, dont l'équipe Xulfr, étaient invités à rencontrer et à discuter avec Chris Beard (Chief Innovation Officer chez Mozilla) et Nick NGuyen (Director of Add-ons chez Mozilla), qui étaient de passage à Paris. Il y a été question de Jetpack et del'avenir des extensions. Laurent Jouanneau en a rendu compte sur Xulfr.

Côté Xulfr également, on nous annonce un nouveau tutoriel, XUL School orienté développement d'extension. On recherche un volontaire pour une traduction en français. :-)

Une mention spéciale à nouveau à Mounir Lamouri qui fait gagner un point au test HTML5 (de 101 à 102 sur 160) pour son implémentation des placeholder attributes. Heureusement qu'il a des stagiaires chez Mozilla pour faire le boulot ;-)

Côté mises à jour

Évidemment, ces trois dernières semaines ont vues leur lot de mises à jour. Comme toujours bien relayées par Mozinet. On a eu droit à firefox 3.6.2 et 3.6.3 dans la foulée. Non, la réactivité n'est pas un vain mot chez Mozilla.

Firefox 3.0.x connaît sa dernière mise à jour, 3.0.19. Il est donc conseillé de passer à la version supérieure, la 3.5.9 qui est sortie en même temps et même, soyez fous, directement la 3.6.3.

Thunderbird n'est pas en reste avec une 3.0.4. Et SeaMonkey non plus avec la 2.0.4. Concernant SeaMonkey, je vous encourage à aller lire l'interview de Serge Gautherie, membre français de la communauté Mozilla et contributeur SeaMonkey.

Côté sorties de logiciels, on me souffle à l'oreillette que la version française de Bugzilla 3.6 devrait sortir incessamment sous peu.

Côté conférences

Dans le cadre de trois conférences ayant pour thème Internet, par tous, pour tous, Florian Lainez a animé deux conférences concernant respectivement, le fonctionnement de la communauté et le formidable projet Drumbeat.

A propos de Drumbeat, justement, Chloestch, avec qui j'étais en Master l'année dernière, participera à l'animation d'une conférence-débat intitulée Mozilla Drumbeat: pour des initiatives citoyennes en faveur d'un web ouvert.  Cette conférence-débat prendra place au sein du Breizh Entropy Congress durant lequel vous pourrez retrouver Delphine Lébedel et Sonny Piers qui vous parleront des communautés Mozilla et de la place des femmes là dedans.

De mon côté, à l'occasion du Printemps du Libre, j'ai présenté Mozilla sa vision du web à l'université Paris 8.

Côté musique

Les Frenchbirds, eux, par l'intermédiaire de GeekShadow, étaient présent à la Journée du Libre à Poitiers. L'occasion de noter que Songbird arrête le développement pour GNU/Linux, qui sera donc repris par la communauté, avec peut-être, à terme, un fork entièrement Libre. Nom de code : Nightingale.

Côté nouveau venu

Et pour finir ce billet, la communauté aura très bientôt le plaisir d'accueillir un nouvel employé de la Mozilla Foundation qui travaillera sur le projet Drumbeat depuis les locaux de Mozilla Europe à Paris. Bienvenue à Henrik Moltkes !

lundi 15 mars 2010

La première quinzaine de mars dans la communauté mozilla

Je ne suis pas encore bien fixé sur la régularité à donner à ces billets. Mais aujourd'hui semble une bonne date pour donner quelques nouvelles de cette chère communauté. Que s'est-il donc passé depuis le début du mois de mars ?

La continuation du travail sur la campagne sur l'importance du choix de son navigateur. Avec tout un tas de traductions pour le site, mais aussi de documents promotionnels que vous êtes encouragés à utiliser et qui feront l'objet d'actions que j'espère bien relayer prochainement.

Les mises à jour de février n'ont pas arrêté nos glorieux développeurs et localisateurs (qui dit nouvelle sortie dit aussi nouvelle localisation) qui ont poursuivi les efforts du mois dernier.

Entre deux fortunes sur #frenchmoz, Kazé a sorti dans la foulée de la 2, une bêta 3 à KompoZer 0.8.

L'infatigable Cédric (responsable loca de KompoZer) a sorti dans la même foulée une version en tchèque et en slovène en plus des 18 autres langues dans lesquelles la bêta 3. On lui doit aussi les versions françaises de bugzilla 3.4.6 et 3.6RC1.

On notera aussi une version 3.0.3 de Thunderbird.

Enfin, un petit mot sur Songbird, le "firefox de la musique" à l'importante communauté francophone dont l'un des membres nous apprend le projet de forker le logiciel. C'est à dire d'en développer une version parallèle "communautaire" afin d’améliorer l’expérience de l’utilisateur en proposant des versions avec un cycle plus court et en proposant par défaut des fonctions déjà réalisées par la communauté. Je vous encourage à lire le billet de Geekshadow qui explique ça très bien.

Ah j'oubliais ! J'ai raté une sortie impromptue au Hall's beer cette semaine avec un certain nombre d'employés en visite à Paris. Mais je compte bien me rattraper. Cette semaine, il y a le salon Solutions Linux, au parc des expositions, porte de Versailles Hall 1. L'occasion de nous retrouver.

A bientôt donc à Solutions Linux.

mardi 28 juillet 2009

Avec Mozilla au festival des vieilles charrues

Après avoir été fan de Mozilla pendant des années ; d'abord comme utilisateur du navigateur Mozilla, puis de Firefox, ensuite en découvrant mieux ce qu'il y avait derrière Mozilla, notamment au travers du standblog, j'ai franchi le pas de la contribution il y a quelques mois. Auparavant, je me limitais à en parler autour de moi et à tester les versions betas.

En effet, il y a quelque mois, mon grand ami Jehan -actuellement Dieu seul sait où en Asie centrale avec sa moto- m'a présenté Sonny. Quelques semaines plus tard, je partais, avec lui et Arzhel dans un fabuleux périple à travers l'Europe de l'est et les balkans. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de rendre compte de cette expérience incroyable ici, mais vous pourrez trace de l'épopée sur le blog communautaire européen de Mozilla.

Ce Mozilla Europe Community Tour fut un peu une expérience (au sens scientifique du terme) et plutôt très concluante. Elle nous a permis de rencontrer dans de nombreux pays des personnes proches de Mozilla et du logiciel libre et de partager avec eux connaissances, expériences, enthousiasme et quelques bières. Mais je ferai un jour un point sur le MECT. Et c'est prévu pour ce WE.

J'ai aujourd'hui différents projets en tête liés à Mozilla, je les évoquerai un jour ou l'autre ici, mais je veux maintenant vous faire part d'un autre événement Mozilla auquel j'ai récemment participé : le festival de veilles charrues.

Je ne vais pas revenir ici sur les origines du projet. Sachez seulement que qu'Arzhel, une nouvelle fois y a été mêlé puisqu'il a été bénévole au festival pendant plusieurs années. Il n'a malheureusement pas pu nous rejoindre étant en stage à Mountain View à la Mozilla Foundation en ce moment. Une fois de plus, merci à lui.

Le festival des vieilles charrues fut une expérience assez différente du MECT. Le MECT était plus tourné vers la rencontre de communautés locales et nos événements avec un plus large public restaient en général entre personnes initiées à l'informatique, aux logiciels libres et au web. Il s'agissait là au contraire  de partir toucher le grand public. Pour cela, nous nous sommes associés à Ubuntu-fr pour offrir un web-café aux festivaliers. L'initiative a pu sembler étrange à certains, mais peut s'expliquer, je vous encourage à lire cet article : nouvelles technos dans le pré des vieilles charrues. Je peux en tout cas déjà vous dire que ce fut un succès.

Me voilà donc, un jeudi midi, au départ des bureaux Mozilla avec Irina, actuellement en stage à Mozilla-Europe et déjà rencontré pendant le MECT à Bucarest, et William, community manager, en partance pour le cœur profond de la Bretagne, Carhaix, avec, à la différence du MECT, un GPS !

Après un voyage agréable et sans encombres jusqu'à Carhaix, nous avons mis une éternité à trouver notre parking. Les vieilles charrues sont un événement étonnant et démesuré, à l'organisation impressionnante. Mais personne ne sait où sont les parkings qui ne sont pas les parkings festivaliers. La sécurité, les bénévoles (nombreux), personne ! Enfin, la première soirée fut consacrée à se retrouver. Sonny, Kevin, Olive, Christelle et Bluedid. Un merci spécial à Stéphane pour son accueil.

Nous avons donc partagé le stand en deux avec Ubuntu-fr et les ordinateurs sous Ubuntu au milieu, avec Firefox 3.5 ;-) Nous avons donc tenu nos stands accueillant les festivaliers, discutant de Mozilla et de Firefox... Nous avons également projeté le compteur de téléchargements, qui attirait les questions et distribué des badges, des tatouages, que nous avons posés, des bracelets, tours de cous, des t-shirts. Et on a même été voir quelques concerts.

Pour faire le point, et j'espère que d'autres le feront aussi qu'on puisse confronter nos souvenirs et nos impressions. C'est pas mal de se confronter au grand public, mais c'est assez différent. Ce que je retiens :

  • Beaucoup de monde, 230 000 personnes en cumulés sur les 4 journées, même si était un peu excentré, ça fait pas mal de visiteurs potentiels.

  • Des personnes très diverses, de contributeurs, heureux de nous voir là et passant faire un petit coucou à des gens n'utilisant pas d'ordinateurs. Ça allait du "Firefox, bien sûr que je connais qui ne connaît pas !" à "Connais pas !!" en passant par :
  • "Firefox, je connais, c'est un antivirus" (On a du beaucoup leur dire que c'était plus sur :-) ou "oui, c'est un moteur de recherche", ou encore "c'est un concurrent de Google". Il y a vraiment une éducation du public à faire.

  • Et pour ça, il y a la brochure. C'est un très bon outil, c'est génial de présenter Mozilla et sa mission, et même essentiel. Mais elle peut à mon sens encore être améliorée. En tout cas, dans le cas présent, il aurait fallu une présentation succincte de Firefox, ce qu'est un navigateur web, à quoi ça sert, ses principales fonctionnalités.
  • Les badges ont beaucoup de succès, les gens les collectionnent et en prennent ou en achètent (chez Ubuntu-fr qui ne peut se permettre de les donner par exemple) un de chaque sorte.

  • Les tatouages ont eu un certains succès aussi, et je pense que sur ce genre d'événement plutôt jeune et festif, il y aurait quelque chose à creuser avec les tatouages.
  • Les peluches ont eu un certain succès, tellement que l'on s'en est fait voler 2 :-( Dépassés par le grand nombre de visiteurs du stand.
  • Pas mal de demande d'achats de t-shirts aussi. C'est frustrant d'avoir quelques t-shirts et de ne pas pouvoir en donner à tout ceux qui en voudraient. Ce serait vraiment cool de pouvoir en vendre certains, tous comme les peluches.
  • Pas mal de gens prenaient les tatouages pour des autocollants et notamment des autocollants à mettre derrière une vitre ou un pare-brise. Y-a-t-il quelque chose à créer ?
  • Énormément de gens nous demandaient ce que nous faisions là. Je ne pense pas que SFR ou Converse avaient droit à la même chose. Est-ce que c'est parce que Mozilla est perçu différemment ?
  • Même si nous parvenions à répondre, je pense qu'il faut venir avec un discours plus rodé et peut-être avec un thème, lié à la musique, au thème du festival (cette année les extra-terrestres) ou trouvé autre chose, une "tagline" une opération (Converse organisait un concours).
  • Un compte twitter @Mozilla-charrues avec des twitpic des festivaliers paré de badges, tatouages...
  • Peut-être trouver quelque chose qui fasse le lien entre le festival et l'extérieur, des E-cards Mozilla-Ubuntu-Vieilles Charrues, la possibilité d'envoyer des photos...
  • Quelque chose qui justifie à la fois la présence de Mozilla et Ubuntu et l'existence du Web Café.
  • Nous aurions également pu éduquer les gens aux questions de protection de la vie privé avec la nouvelle fonction de Firefox 3.5 de "navigation privée".


Je suis finalement reparti, malheureusement un peu tôt, le dimanche matin, les oreilles pleines de musiques et les yeux encore pleins d'images. D'ailleurs, sur le quai des festivaliers, dont un bardé de badges Mozilla. Trop fatigué pour sortir l'appareil photo.

Mais voilà de quoi vous en mettre plein les mirettes quand même.

jeudi 25 juin 2009

Release early, release often

I'll try to apply this maxim of Open Source and Free Software to my blog.

Here are a few links to begin with: 

Pour les lecteurs francophones :

Mozilla

  • How to help on Mozilla Service Week. An awsome initiative which show that Mozilla is so much more than a company. (And I shouldn't even mention Microsoft last marketing campaigns for IE to compare).
  • An other example is Discover Shiretoko. Shiretoko is the codename of Firefox 3.5 (to be released soon) and also a UNESCO World Heritage Site in Japan.

Soon, more about Mozilla. Stay tuned

samedi 4 avril 2009

Mozilla Europe Community Tour '09

Il y a un moment que je n'ai pas parlé ici de Mozilla et de Firefox. Je pense que je vais pas mal avoir l'occasion dans les jours qui viennent. Il y a quelques jours, j'ai été au Mozilla labs Café à la Cantine. J'aurais aimé en parler à chaud, mais j'ai manqué de temps. oui, les fameux partiels, le voyage (j'y reviens dans un instant) et je récupérais de la ronde infinie des obstinés. Mais ce fut passionnant. Les petits gars de chez Mozilla sont vraiment bien. D'ailleurs quand ils révèlent leurs innovations, certains croient à des poissons d'avril ! Si ça vous intéresse, je vous conseille d'aller faire un tour dans leur labo.

Avec tout ça, les parts de marché progressent toujours.

Ce qui m'amène à mon sujet. Je suis très excité à l'idée de visiter des communautés mozilliennes dans des pays où Firefox dépasse 50% de part de marché comme la Macédoine, la Bosnie, la Slovénie ou encore la Slovaquie. Les 47,6% de la Hongrie sont assez impressionnants aussi.

Mais laissez-moi m'expliquer. J'ai décidé de rejoindre Sonny et Arzhel dans un projet un peu fou, le Mozilla Europe Community Tour '09. Il s'agit d'un voyage de trois semaines en Europe de l'Est et dans les Balkans. Afin de promouvoir Mozilla et sa mission de promotion d'un web ouvert et de rencontrer les communautés locales qui s'occupent notamment de Firefox dans les pays suivants : Au programme: Allemagne (au passage), Autriche, Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Macédoine, Bosnie, Croatie, Slovenie et à nouveau Allemagne (avec peut-être un arrêt cette fois).

Vous pourrez voir tout ça sur cette carte.

Nous posterons également des compte-rendu sur le blog communautaire.

Sûrement aussi sur mon blog, il se peut donc que mes prochains messages soient en anglais.

J'essaierai également de mettre le plus possible de nouvelles sur mon nouveau twitter.

Des photos sur Picasa ou sur Flickr. Je communiquerai prochainement les adresses.

Enfin, n'hésitez pas à visiter le wiki pour en savoir plus et proposer des idées là-bas, ou ici dans les commentaires.

jeudi 5 mars 2009

Les deux faces de Google

D'un côté, il y a le Google qui fait de supers produits, qui soutient le libre et les formats et protocoles ouverts :

"We are pleased to see that faceVsion has chosen to interoperate with Gmail video chat, which expands the scope of our respective video products," said Justin Uberti, technical lead for Google Talk. "At Google, we strongly believe in the use of open standards such as XMPP and H.264, which make it easy for partners like faceVsion to communicate and interoperate on the Google Talk network. We look forward to working with all video, voice, and IM providers regarding the opportunity provided by our open communications network."

J'en traduis une partie Chez Google nous croyons fortement en l'utilisation des standards ouverts tels que XMPP et H.264 qui facilitent pour nos partenaires comme faceVsion la communication et l'interopérabilité sur le réseau Google Talk. En l'occurence, de la visio-conférence Haute Définition.

Source: http://www.prnewswire.com/cgi-bin/stories.pl?ACCT=104&STORY=/www/story/03-04-2009/0004982549&EDATE=

ou en français : http://www.euroinvestor.fr/news/story.aspx?id=10189717

Mais de l'autre côté, il y a le Google tentaculaire, avide de données personnelles sur notre compte, vorace. Abuse-t-il de sa position dominante vis-à-vis des éditeurs ? En tout cas, il s'agit d'être attentif. Si des formats ouverts garantissent un certain contrôle sur ses données (notamment pour les récupérer), ce n'est certainement pas suffisant. Il s'agit de trouver des solutions alternatives pour garder une certaine indépendance. La question de la protection de la vie privée reste aussi posée.

jeudi 30 octobre 2008

Un bouquetin intrépide ?

Je suis en train de faire une mise à jour à jour. Trois manipulations simples et c'est parti. Gratuitement, dans 15 minutes, j'aurai la toute dernière version de mon système d'exploitation. Et tous les six mois c'est la même chose.

A l'opposé les utilisateurs de Windows ont quelques mises à jour tous les 6 ans et doivent payer une fortune pour passer à un nouveau SE... Ah non, on m'annonce que justement, ils ne le font pas. Cher et mal foutu ! Vivement Windows 7 ?

J'ai fait la manipulation et je me suis dit qu'il fallait que je fasse partager mon émerveillement.

Enfin bon, merci linux, merci Ubuntu!

mercredi 28 novembre 2007

De la fiabilité des logiciels libres

Dans un de mes derniers billets, je tentais de montrer en quoi Firefox tirait sa force du fait d'être un logiciel Libre, j'aurais pu aussi développer le fait qu'il tire sa force, tout comme l'Internet, de l'utilisation de standards et de formats ouverts. J'en parlerai un jour ou l'autre même si certains le font déjà mieux que moi.

Lire la suite...

lundi 5 novembre 2007

Ploum ploum...

A une époque lointaine, quand je ne bloguais pas encore, un bloggueur qui aurait figuré sans conteste dans ma blogroll -ma liste de lien- dans la catégorie indispensable, aurait très certainement été Ploum.

Lire la suite...

jeudi 25 octobre 2007

Le Libre c'est bon, mangez-en.

nos marges brutes sont plus élevées, notre rentabilité s'améliore ainsi que notre croissance, nos clients sont plus satisfaits et nos employés plus heureux. Nous avons réussi à tirer parti de nos activités de R&D (recherche et développement) et à améliorer la sécurité dans les produits, ce qui s'est traduit par une amélioration de leur qualité et de leurs performances.

Cette citation, issue d'une interview de Scott McNealy, président du Conseil d'Administration de Sun Microsystems, pour Zdnet, a de quoi intriguer, surtout hors contexte. Et aussi faire rêver certains chefs d'entreprises... mais quelle recette miracle peut avoir de tels effets positifs pour une entreprise ?

Ni plus ni moins que l'ouverture du code source de certaines de ses technologies. Selon le bonhomme, Sun a aussi fourni trois fois plus de code que n'importe quel autre éditeur avant même d'avoir ouvert le code source de l'architecture Java.

En bref, une interview très positive et interessante, j'aimerais bien qu'un Tristan Nitot et d'autres personnes compétentes en fasse le commentaire...

- page 1 de 2