Lagon Libre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 19 mars 2009

La révolte gronde

“Cinq gus dans un garage qui font des mails à la chaîne” Ainsi était disqualifié les opposants à HADOPI par le cabinet de Christine Albanel. On a également pu entendre Françoise de Panafieu sur le sujet : "La liberté, la liberté, les gens n'ont que ce mot là à la bouche".

D'une part les mails à la chaîne, c'est un concept intéressant, mais un peu anachronique. Ça cadre mal avec le monde informatique à cause de la dématérialisation de l'information et des programmes qui font le travail à notre place, mais bon... Quant à la liberté, il ne faut certes pas en abuser au détriment de celle des autres, mais on me pardonnera de tenir à la mienne.

Mais j'en reviens aux cinq gus dans leur garage. Il semblerait que la contestation soit plus étendue que ça et des gars qui ne bossent pas dans leur garage vont même plus loin dans la critique. Il s'agirait de réaliser tout ce que change l'ère de l'information numérique ! Et surtout de changer la manière de réagir à cette révolution. Les petits gars de Dailymotion demande à Nathalie Kosciusko-Morizet d'intervenir.  NKM osera-t-elle prendre la parole sur le sujet et hausser la voix ? La dernière fois qu'elle l'avait fait, elle était secrétaire d'état chargée de l'écologie et elle s'était fait taper sur les doigts...

mercredi 18 mars 2009

En direct d'HADOPI

Malgré l'inutilité de la loi (ça ne sauvera pas l'industrie du disque), ses incohérences, ses risques de dérive (concernant la vie privé et l'usurpation d'IP). Son obsolescence (streaming et p2p encrypté). Elle continue son petit bonhomme de chemin. Tous les amendements sont rejetés et elle retournera devant les députés le 31 Mars.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des monde.

Source: ZdNet.fr

mardi 17 mars 2009

Cinéma, crise, Hadopi... Coup de gueule!

On veut nous faire croire qu'HADOPI en plus de sauver le marché du disque (qui de toute façon doit périr) va sauver Hollywood.

Je pense que je peux facilement affirmer qu'on n'a jamais autant télécharger de films et pourtant malgré la crise (grâce à ?), les chiffres de Médiamétrie montrent une augmentation de la fréquentation des salles obscures.

Comme quoi le problème est loin d'être aussi simple que ce qu'on veut bien nous le dire !

samedi 7 mars 2009

Loi création et internet,

Ça y est. Suite à la lecture d'un article de pcinpact, j'ai pris mon courage à deux mains et écris à mon député. Comme les lettres personnelles ont plus d'impact que les copies de courriels types, j'ai pris un angle personnel et n'ai pas tenté d'argumenter par A+B. C'eut été également plus de boulot. J'ai donc choisi de rebondir sur l'article en question.

Lire la suite...

mercredi 4 mars 2009

Ceci est un communiqué de l'industrie du divertissement de masse

La planche originale est de Dylan Horrocks, sous « NOT copyright », elle a été traduite par Étienne Morin. (via DLFP)

lundi 2 mars 2009

Black-out

Le projet de loi "Création et Internet" ou "HADOPI" a été voté au Sénat le 30 octobre 2008 et sera bientôt examiné à l'Assemblée nationale. Elle a pour objet de mettre en oeuvre la « riposte graduée » visant à couper l'accès aux internautes suspectés de partage d'oeuvres sans autorisation.

Une autorité (l'HADOPI), instaurée par le texte, agira sur dénonciation d'acteurs privés travaillant pour les industries du divertissement (syndicats professionnels, enquêteurs privés). L'HADOPI sera chargée, en se basant sur ces preuves sans valeur, d'envoyer des courriers d'accusation menaçant les utilisateurs de sanctions. En cas de récidive, leur déconnexion d'Internet est ordonnée sans possibilité de se reconnecter pour une durée allant jusque 12 mois. Il n'est possible de contester ces accusations qu'une fois la sanction prononcée.

Ce dispositif pose de nombreuses questions d'ordre économique, technique et juridique, mais également des questions relatives au respect des droits et libertés fondamentales des citoyens.

Je ne suis le sujet que de loin, mais vous trouverez toutes les informations sur le site de la quadrature du net qui appelle à un black-out du net auquel je participe en drapant ce blog de noir.

[EDIT]J'ai oublié de renvoyer vers le post de Richard qui semble avoir bien travaillé sur le sujet, même si je n'ai pas encore pris le temps de lire complètement son dossier[/EDIT]