Voilà un mois et demi que je n'ai pas bloguer. Pour tout vous dire, je crois que je ne suis pas rentré de mes vacances sans internet, il y a un mois. Et puis j'ai du mal à me mettre à faire les choses. Je n'ai pas encore élucidé les conditions requises pour me mettre au boulot. Il me faut du temps devant moi, l'esprit disponible... De plus j'ai à cœur de faire, particulièrement ici, des textes bien documentés, apportant à la fois un minimum d'information et d'éclairage sur celle-ci. Cette inorganisation chronique me joue des tours aussi dans mes études. Pour l'instant rien de catastrophique, mais je me retrouve à travailler avec encore moins de temps devant moi et avec quelques jours (ou plus) de retard et plus fatigué que lorsque c'était réellement le moment de s'y mettre... D'ailleurs ces temps-ci -proche de la fin de semestre- c'est la grosse bourre. Mais ce blog doit être pour moi l'occasion de changer.

J'ai de nombreuses idées de billet en tête, ou rangées dans mes favoris. Ou encore sortie de ma tête pour un temps (pour cause de tête percée). Mais une des premières choses que je voulais faire, et à laquelle je m'attèle derechef, est de remercier ceux sans qui ce blog n'existerait pas.

Dans un premier temps, les développeurs de logiciels Libre, ainsi que tous ceux qui contribuent à l'écosystème du Libre. Car tous les outils qui permettent à mon blog de vivre sont libres. De mon navigateur avec lequel je l'administre et je tape mes billets, au serveur qui vous délivre les pages. Je remercie en particulier les développeurs de dotclear qui "propulse" ce blog et Olivier Meunier qui en est à l'origine et le principal développeur.

Dans un deuxième temps Gandi. Et ce pour deux raisons : d'une pour avoir engager Olivier Meunier et de de deux pour m'offrir leur service de blog. Ils m'ont permis de contourner les derniers obstacles qui m'empêchaient de blogguer en me fournissant une solution technique simple avec l'enregistrement de mon nom de domaine.

Il y aurait beaucoup à dire sur l'entreprise Gandi, et j'espère que j'aurais l'occasion de le faire très prochainement dans un nouveau billet. Je me suis décidé à me tourner vers eux suite à un entretien que nous a accordé (à moi et à un ami) leur président, Stephan Ramoin, dans le cadre de nos études. Ce fut une rencontre agréable et enrichissante et l'occasion de découvrir, en plus d'un homme, le projet qu'il mène et sa vision de ce projet. Mais là aussi, j'espère y revenir.